Michael Jordan a-t-il planté des millions de paniers sans s’esquinter le poignet la nuit tombée ?

En musique c’est la même limonade. Les Thé Vanille ont une alchimie qui saute aux yeux, des refrains prêts à conquérir les ondes et le petit plus qui fera tout basculer. Un sens de la scène inné couplé à une amélioration constante à chaque concert. Trio rock allant autant piocher dans le punk-rock des 70’s (Ramones) le temps d’un morceau que sur des compositions tirant sur le psychédélisme pop ou l’art rock new-wave des B-52’s avec une chanteuse à l’attitude de Patti Smith ; ils représentent la liberté.

À leur écoute on se revoit plongé dans les années 90 lorsque No Doubt était le maître étalon du bon goût et où les morceaux calibrés radio s’autorisaient toutes les excentricités.